/

 

Nos produits :

Storga

PackInTouch

Pliant

 

Réfléchir

 

Prendre contact

Faire émerger l'honnête homme numérique

Pour les entreprises, l'enjeu majeur de la digitalisation, c'est d'être capable de mettre en place une production mixte, humains et machines, efficace.





































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































Or, le délire de complexité dans lequel l'informatique rentre progressivement, au fur et à mesure que les machines deviennent plus puissantes, et que l'on ajoute des couches de logiciel sur des couches de logiciel, s'y oppose doublement. D'une part, les services informatiques deviennent de plus en plus accaparés par des détails techniques, donc de plus en plus étrangers aux besoins et à la temporalité des utilisateurs. D'autre part, la complexité croissante induit un mouvement de spécialisation qui s'oppose à l'émergence de l'honnête homme numérique, donc à l'autonomie des utilisateurs de s'organiser efficacement au lieu de subir un fonctionnement standard, et généralement inadapté, imposé de fait par le système informatique.

Remettre l'informatique au service des opérationnels suppose donc non pas simplement de réviser une nième fois l'interface utilisateur au dessus des mêmes vieux concepts, mais bien de changer les paradigmes et modèles sur lesquels sont bâtis les systèmes informatiques. En effet, deux grandes voies ont été jusqu'à présent suivies, qui sont maintenant toutes deux à bout de souffle, mais paradoxalement toujours ultra-dominantes.

Dans les années 1970, a été inventé le modèle relationnel, qui permet, via l'application de la méthode Merise, une modélisation optimum de l'activité. Cependant, il présente deux grandes limites qui le rendent inadapté aux enjeux actuels. Tout d'abord, il suppose que l'activité ne change pas : un simple détail au niveau des spécifications de l'activité peut remettre en cause de manière majeure le schéma de données. Ensuite, il crée une dualité entre ce qui est vu par l'utilisateur (les formulaires) et ce qui est appréhendé par les informaticiens (les tables) qui s'est avérée aussi difficile à surmonter que de parler deux langues dans une même entreprise. Dans la pratique, le modèle relationnel conduit à un environnement de travail où l'activité modélisée dans le système d'information ne correspond qu'approximativement et ne couvre qu'une partie de l'activité réelle, ce qui est massivement générateur de stress, erreurs, et improductivité.

Dans les années 1980 ensuite, a émergé le paradigme de l'informatique intuitive, dont les fers de lance ont été la souris et l'interface graphique. Il correspondait en fait à la réinvention un siècle plus tard du Fordisme : puisque les utilisateurs sont majoritairement illettrés numériques, créons des postes de travail qui ne nécessitent pas d'apprentissage. Le problème, c'est que cela conduit aux mêmes travers que le Fordisme: des cadences infernales, et des collaborateurs que l'on cherche à sous payer parce que la productivité du système reste faible ... du fait qu'il s'automatise mal.

Copliant, fort de l'expérience Pliant, ouvre maintenant avec Storga une troisième voie.
Nous avons conçu un système sans complexité inutile, dans lequel les données stockées correspondent directement aux formulaires vu par l'utilisateur, facilement automatisable et adaptable par un honnête homme numérique. La finalité, c'est de faire passer les utilisateurs d'une dépendance totale vis à vis des spécialistes à une large autonomie, pour leur permettre de faire évoluer leur outil à leur rythme et conformément à leurs besoins précis dictés par l'expérience sur le terrain.

Note 1: Dans l'histoire informatique, la seule invention comparable à Storga en terme de profondeur du changement de paradigme est celle du tableur.

Note 2: Le développement agile ne change rien aux limites du modèle relationnel, pas plus que l'utilisation de services Cloud prêts à l'emploi qui en contrepartie d'un coup d'acquisition initial quasiment nul, ne font qu'aggraver les limites du modèle relationnel, en les rendant absolues.

Note 3: Il convient de ne pas confondre les progrès de l'électronique qui ont été continus et spectaculaires jusqu'à aujourd'hui avec l'évolution des concepts informatiques qui ont commencé à stagner dès la fin des années 1990.

Nos activités




































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































 • 

La recherche
Notre activité principale reste la recherche, parce que permettre de déployer une organisation numérique sur mesure et adaptable avec le moins de moyens possibles est une quête ardue : exprimer de grands objectifs humanistes est facile; en tirer quelques concepts innovants un peu flou reste aisé; produire un outil opérationnel est une toute autre histoire qui nécessite à la fois de l'excellence technique et sortir du prêt à penser du métier.

 • 

Former les cadres
Nous formons à l'outil Storga les cadres qui souhaitent devenir autonomes pour déployer et adapter leur organisation numérique, sans pour autant devenir des professionnels de l'informatique.

 • 

Former les consultants du XXIème siècle
Nous formons à l'outil Storga des consultants en organisation souhaitant proposer à leurs clients non seulement une réflexion sur l'organisation souhaitée, mais aussi sa mise en place numérique simple et efficace.
En effet, une fois que l'on a ramené la complexité informatique à un niveau raisonnable, ce qui est le plus efficace, c'est d'avoir une seule personne au contact direct des utilisateurs, qui effectue d'un seul tenant l'analyse et la mise en oeuvre. C'est d'autant plus vrai que Storga est un extraordinaire outil de maquettage, donc il permet de tester concrètement les propositions, puis de finaliser dans la continuité.

Pour les entreprises qui adhèrent à cette démarche de passage au digital, mais souhaitent être accompagnées non seulement sur la partie appropriation de l'outil, mais aussi sur la spécification de l'organisation souhaitée, nous vous mettons en contact avec des consultants rompus à l'outil et aux méthodes associées, qui peuvent grandement faciliter et accélérer votre phase de démarrage.

 

Ilustrations openclipart.org, principalement par GDJ